Vous utilisez un navigateur obsolète. Pour une expérience de navigation plus rapide et plus sûre, effectuez une mise à niveau gratuite dès aujourd'hui.
Le blog d'Animal Héro

LE BLOG “ANIMAL'HERO”

Assurer un meilleur bien-être à votre animal


Animal'Heroïne - adoptons, c'est mieux...

Muriel P, une histoire d'adoption de chiens, et chats...

Par A'H - Mai2021 -, 19/08/2021

386

Muriel P, une histoire d\'adoption de chiens, et chats...

Animal’Hero : Quels animaux avez-vous ?


Actuellement, j’ai 2 chiens et 3 chattes :

Le petit dernier s’appelle Gims, il a 3 mois. C’est un croisé border-collie de petit gabarit par sa mère et beauceron bien costaud par son père. Il a une robe fauve et noir ; il ressemblera davantage à la race de son père, mais plus fin et moins trapu ; il nous donne l’impression qu’il sera d’un grand chien. Il est adorable, nous sommes sous le charme.

Notre 2ème chien est une femelle griffon Smoothie, prénom donné par les enfants ; elle nous accompagne depuis 11 ans.

 

A’H : Avez-vous toujours eu des animaux ?


Oui, j’ai toujours eu des chiens et le premier à m’avoir marqué c’est à l’adolescence, un épagneul breton que l’on avait chez mes parents.

 

J’ai la chance de vivre dans une grande maison, avec un grand jardin, et la complicité que les chiens développent entre eux me semble agréable et intéressante pour eux-mêmes. D’ailleurs, je pense que dorénavant, nous aurons toujours 2 chiens en même temps. Par exemple, lorsque nous partons travailler le matin et rentrons le soir, un chien accompagné d’un congénère ne s’ennuie pas tout seul.

 

Au-delà de cet aspect sur l’ennui, j’ai eu une expérience exceptionnelle avec notre chien Cassoul qui aura partagé 10 ans de complicité avec Smoothie notre chienne :

Il était extraordinaire de gentillesse, et sur la fin de sa vie, alors qu’il avait des problèmes auditifs et visuels, il était à la fois aidé et stimulé par Smoothie qui se rendait bien compte que quelque chose n’allait pas. Elle suivait Cassoul partout, et d’une certaine façon pendant cette période, elle a été son guide.

Une fois Cassoul parti , lorsque Smoothie a compris que son absence était définitive, sa réaction nous a profondément marquée : elle s’est mise à dormir beaucoup plus qu’auparavant et plus étonnant encore, elle a commencé à avoir le poil de plus en plus blanc. En l’espace de 2 mois, elle a comme vieilli, au point que même nos amis nous en ont fait la remarque.

 

A’H : Dans quelles conditions avez-vous été amené à adopter vos chiens ?


J’avoue que nous ne sommes pas pour la marchandisation des animaux.

Nous avons adopté Gims après à la mort de notre chien Cassoul qui avait un peu plus de 15 ans. C’était un croisé labrador/berger malinois et après toutes ces années passées ensemble son départ a été une véritable épreuve.

Pour Gims, c’est par le bouche à oreille : une collègue qui voyant mon chagrin m’a parlé de personnes dans son entourage, dont la chienne venait de donner naissance à 7 chiots. Elle m’a proposé de me mettre en relation avec ces connaissances qui ont accepté de nous confier un chien, et c’est ainsi que nous l’avons adopté.

De plus, ces personnes ont eu une démarche qui nous a particulièrement touché : les autres chiots issus de cette portée ont été confiés à une association pour personnes âgées à Montpellier.

Smoothie, notre griffon, nous l’avons adoptée suite à une petite annonce déposée sur le « bon coin ».

 

A’H : Quand vous adoptez un chien, qui décide de l'espace qui leur est dédié?


Pour la nuit qui peut être un moment délicat, c’est nous qui avons décidé quel serait leur espace. Et compte tenu de notre environnement dans la campagne : c’est dehors sous abri sur la terrasse, que nous leur avons installé une niche tout confort, en bois, construite par nous-mêmes, avec des coussins de luxe, et ils adorent !

A tel point, que même si nous sommes dans l’Aude, en hiver ils réclament à sortir dehors… pour retourner dans leurs appartements. Bien sûr, en journée ils entrent et sortent autant qu’ils veulent.

Gims qui est encore jeune, dors à l’intérieur mais j’ai bon espoir qu’il partage la couche de Smoothie d’ici quelques temps.

 

A’H : Quand vous adoptez un chien, son sexe a-t-il une importance ?


Si nous avons un coup de cœur pour un chien, son sexe nous est complètement indifférent. Maintenant, selon le chien que l’on peut déjà avoir, j’ai déjà été tentée de choisir ; comme avec Cassoul par exemple. Quand nous l’avons adopté, nous avions déjà une femelle. A l’époque dans notre entourage tout le monde nous disait qu’il valait mieux éviter d’avoir 2 femelles ; était-ce pour éviter l’effet de meute ou une autre raison, je ne sais plus dire, et de fait nous avons adopté un mâle.

 

A’H : Les chiens ou chats que vous adoptez, les faites-vous castrer ou stériliser ?


De par notre expérience, pour les femelles et afin d’être tranquilles,  assez rapidement elles sont stérilisées alors qu’avec les mâles, et notamment Cassoul, pas forcément. Force est de constaté que pour nous faciliter la vie, et prendre soin de ce dernier, à l’âge de 10 nous l’avons fait castrer car il a eu un souci où a défaut d’une castration, nous aurions été contraints de le mettre sous traitement médicamenteux.

Gims, notre petit dernier, lui je pense que nous allons le faire castrer assez rapidement pour qu’il ne nous échappe pas en poursuivant des chiennes en chaleurs.

 

A’H : Quand vous adoptez un chien, faites-vous appel à un éducateur canin ?


Cela dépend du chien, et pour Cassoul, par exemple c’était totalement inutile tellement dès son plus jeune âge il était docile et à l’écoute. Je dirais même que parfois il pouvait être soumis.

Pour Smoothie, une fois nous avons fait appel à un éducateur canin car avec elle, nous avions un souci de propreté.

En fait, nous pouvions la promener plus d’une heure ; et bien la demoiselle c’est une fois la balade terminée qu’elle faisait ses besoins dans la maison et rien dehors. L’éducateur nous a donné une piste qui consistait à l’enfermer dans une cage de transport, pour la nuit. Pendant, toute une semaine elle a hurlé la nuit, et puis elle s’est arrêtée. A partir de ce jour-là, elle est devenue parfaitement propre et toute la famille ne s’en est que mieux portée.

L’éducateur nous a fait prendre conscience qu’elle avait besoin de comprendre que c’était nous les maîtres.

 

A’H : Dans votre expérience avec les chiens, diriez-vous que Cassoul tient une place à part dans votre cœur ?


Absolument. J’ai vécu un deuil très personnel, avec Cassoul à mes côtés ; et il a été d’un soutien inestimable.

A ce moment-là, j’ai réellement pris conscience de l’importance qu’il avait au sein de ma cellule familiale. D’une certaine façon, je considère que nos animaux de compagnie font totalement partie de la famille, et à ce titre mérite tout notre attention et tout notre Amour.

   

 

Merci à Muriel pour ce partage d’expériences avec ses chiens, dont la place occupée au sein de la cellule familiale démontre tout son attachement, et en fait une véritable « Animal’Heroine ». Les chats aussi sont présents, et pourquoi pas un prochain échange pour découvrir encore davantage les valeurs de générosité de Muriel et sa famille.

 

 


Poster un commentaire